X

De l’utilité du concept

Il s’agit d’appréhender l’intérêt du concept de l’AMI dans l’environnement socio-politique actuel à la responsabilité centralisée. Une politique basée sur une économie capitaliste qui a certes élevé le niveau de vie moyen, mais est désormais obsolète depuis longtemps et doit permettre à l’homme de continuer sur sa lancée d’évolution en lui offrant d’assumer la responsabilité de son avenir.

Télécharger l’image en PDF

 

I La gouvernance est un patchwork constitué de trois mondes indépendants mais qui s’interpénètrent et s’articulent pour interagir entre eux.

 

Le politique n’a pas tous les pouvoirs, il est soumis à ses électeurs, les contraintes nationales, les lobbys financiers, les acteurs de l’économie réelle, comme les entrepreneurs ou les syndicats. On accuse le financier de gouverner le monde, ce n’est pas sans raison, mais si sans lui il n’y a pas d’économie, par ses dérapages il est responsable de bien des débâcles. Le gouvernement est ainsi exposé à diverses tensions avec lesquelles il doit composer.

 

Finalement, tout ce monde s’affronte dans le but de survivre et bénéficier d’avantages en les soustrayant à ses partenaires dans un jeu auquel finalement le public n’a pas grand-chose à dire. Le meilleur des députés, une fois élu, ne peut pas représenter toutes les opinions en même temps bien évidemment. Même le mieux intentionné devra choisir blanc ou noir, oui ou non et déplaire, obligatoirement.

 

Invariablement, le public qui subit les conséquences négatives des décisions prises est frustré de son droit à donner son avis. Il faut donc lui redonner du pouvoir démocratique en l’intégrant dans le paysage politique en tant qu’entité qui remplace le Dire par le Faire. Chaque adhérent au concept peut alors poursuivre son processus d’individuation en devenant acteur du développement sociétal au sein d’une communauté. Tout comme l’Assemblée vote des lois, le membre de l’AMI prend des décisions qui permettent d’aboutir à des consensus en soutenant des projets. Le fonctionnement, la finalité, l’objet des projets soutenus oriente de facto la politique nationale en influant sur les grandes orientations politiques et économiques. Et si chaque objet voté est soumis au diktat de la majorité, la diversité et la quantité de projets font que chacun y trouve son influence.

 

II Toutes ces structures, faute d’environnement adapté à l’Économie Contributive, fonctionnent aujourd’hui soumises à ce système auquel elles tentent de s’adapter tant bien que mal, malgré leurs préceptes porteurs radicalement opposés les unes des autres. Ce n’est pas que la place n’existe pas pour elles, mais simplement que l’environnement est conçu autour du système actuel qu’il faut donc adapter, ce que l’AMI propose de faire, sans heurts, simplement en rassemblant autour d’une communauté qui ne traite pas directement de politique mais prend des décisions conformes à ce qu’elle souhaite pour elle.

 

III Cette petite étoile représente le pouvoir. Elle est placée là parce que les cercles représentent les divers environnements. La politique influe sur la finance et l’économie. L’économie sur la finance et la politique, la finance sur l’économie et la politique. C’est le mix de tout ceci qui amène à la solution en réponse à un problème de Société. On constate de toute évidence qu’il manque la couche politique du peuple, dont l’influence est aujourd’hui restreinte et qui viendra conforter le politique dans ses échanges avec la finance et l’économie. Les acteurs de l’économie, eux, influent directement à l’Intérieur même de l’AMI en tant que sociétaires ou membres ou les deux et bénéficient chacun d’une voix, quelle que soit leur importance.

 

IV Tous les acteurs économiques ne bénéficient pas d’une nouvelle économie plus démocratique, plus porteuse. Les préceptes fondateurs à leur origine ne sont plus valides avec la singularité du 21 ème siècle et tous ces acteurs subissent directement les incidences négatives de cette obsolescence systémique.

 

V Le champ est vaste, il y a du boulot! …Mais c’est la preuve qu’on peut.

 

 <<< Page précédente, L’économie de l’avenir                                     Page suivante, L’intégration >>>

Newsletter

Les dernières actualités du parti, directement dans votre boite !

Nous ne partagerons jamais vos informations.

Adhésion en maintenance

Nous sommes en train de finaliser certains paramètres, n'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux ou vous abonner à la newsletter pour vous tenir informé !

Facebook

On y arrive !
L'adhésion est en développement.
Si nos idées vous intéressent, suivez-nous sur Facebook, et faites partie de la transition.

Facebook